Langues africaines

le nombre de langues africaines est généralement estimé à environ 2 0001 pour un milliard d'habitants, mais les langues d'une certaine importance sont bien moins nombreuses et beaucoup sont en fait des variantes dialectales2. Selon la méthode employée, les estimations des spécialistes varient entre 200 et 20003. Une cinquantaine seulement sont parlées par plus d'un million de locuteurs3.
Elles sont classées dans cinq familles de langues : langues afro-asiatiques, les langues nilo-sahariennes, les langues nigéro-congolaises, les langues khoïsan et les langues austronésiennes.

Répartition des familles de langues en Afrique

Les langues afro-asiatiques

Les langues afro-asiatiques (anciennement nommées chamito-sémitiques) sont parlées en Afrique septentrionale et saharienne ainsi qu'au Proche-Orient et au Moyen-Orient. Elles comprennent notamment les langues sémitiques, l'égyptien ancien, les langues berbères, les langues couchitiques, les langues omotiques et les langues tchadiques.



Les langues nilo-sahariennes

Elles sont parlées en Afrique sub-saharienne : au Tchad, au Soudan, au Niger, dans le Nord du Cameroun, en République centrafricaine, au Ghana, au Kenya, en Éthiopie et en Tanzanie. Elles comprennent notamment l’ik, lemasaï, les langues nilotiques, les langues nubiennes et les langues songhaï.


Les langues nigéro-congolaises

Notamment, le groupe bantoïde (dont les langues bantoues), le groupe gur/voltaïque, le groupe kwa, le groupe mandé ou encore le groupe des langues ouest-atlantiques.

Les langues khoïsan

Elles sont parlées en Afrique australe, notamment par les Bochimans et les Khoïkhoïs.


Les langues austronésiennes

Elles sont parlées en Afrique insulaire orientale, notamment à Madagascar, à La Réunion et sur l'archipel des Comores.



Académie africaine des langues

L'Académie Africaine des Langues (ACALAN) est une institution spécialisée de l'Union africaine. Elle a été créée en 2001.

Elle a pour objectifs fondamentaux, selon ses statuts (chapitre 3) :

  • la promotion des langues africaines ;
  • la promotion des langues transfrontalières ;
  • la promotion des langues transfrontalières véhiculaires ;
  • le renforcement de la coopération entre les États africains en matière de langues africaines ;
  • la promotion des langues africaines à tous les niveaux d’éducation ;
  • la promotion des langues africaines au niveau international ;
  • l’analyse de la politique des langues en Afrique ;
  • la promotion d’une culture scientifique et démocratique fondée sur l’usage des langues africaines ;
  • le développement économique, social et culturel harmonieux des États membres basé sur les langues africaines et en relation avec les langues partenaires ;
  • l’utilisation des langues africaines en tant que facteurs d’intégration, de solidarité, de respect des valeurs et de compréhension mutuelle afin de promouvoir la paix et de prévenir les conflits ;
  • la promotion des organisations de Langues nationales sur le Continent.

L'Académie a son siège à Bamako au Mali.

Son Secrétaire exécutif est le mozambicain Francisco Sozinho Matsinhe qui a succédé en 2009 au malien Adama Samassékou1. Elle a pour partenaires l'UNESCO, l'Organisation internationale de la francophonie, l'Union Académique Internationale, la Coopération Suisse.



Portail de l’Afrique


En incluant les îles, l’Afrique est un continent de 30 221 532 km² et peuplé d'un milliard d'habitants. Elle est bordée par la mer Méditerranée au nord, le canal de Suez et la mer Rouge au nord-est, l’océan Indien au sud-est et l’océan Atlantique à l’ouest. L’Afrique comprend 49 pays en incluant Madagascar, et 54 en incluant tous les archipels.
L’Afrique vue de l’espace Afrique sur le globe terrestre

Fairytale bookmark gold.png Lumière sur...


L'histoire de Carthage n'est guère facile à étudier du moins dans sa composante phénico-punique en raison de son assujettissement par les Romains à la fin de la Troisième Guerre punique en 146 av. J.-C.Il ne reste en effet que peu de sources primaires carthaginoises et celles disponibles posent davantage de questions qu'elles n'aident à la compréhension de l'histoire de la ville qui se posa en rivale de Rome.

Certains textes puniques ont été traduits en grec ou en latin, comme des inscriptions sur des monuments d'Afrique du Nord. Cependant, la majorité des sources reste disponible par le biais d'auteurs grecs et romains : Tite-LivePolybeAppienCornélius NéposSilius ItalicusPlutarqueDion Cassiuset Hérodote. Ces auteurs proviennent de cultures souvent en rivalité avec Carthage : les Grecs lui disputèrent la suprématie en Sicile et les Romains entrèrent en guerre contre la cité. Ces sources rédigées par des étrangers ne sont donc pas toujours dénuées de préjugés. Toutefois, des excavations récentes ont mis au jour des sources primaires plus fiables, même si elles restent insuffisantes ; le produit de certaines fouilles confirme des aspects de la vie à Carthage telle que la décrivaient les auteurs anciens, mais d'autres non, beaucoup de découvertes restant encore peu probantes...

'Autres bons articles du portail Afrique'

Voir : sélection pays par pays

Les pays, dépendances et territoires d'Afrique

Pays souverains



Territoires contestés ou non reconnus
Géographie

File:Africa (orthographic projection).svg

L’Afrique est un continent. Avec une superficie de 30 065 000 km2, l’Afrique recouvre environ 20 % de la surface des terres émergées de la planète.

Géographie (Catégorie) · Points extrêmes
Villes : Abidjan · Addis-Abeba · Alexandrie · Alger · Asmara · Bamako · Bangui · Bissau · Casablanca · Constantine · Dakar · Cotonou Johannesburg · Kinshasa · Lagos · Le Caire · Libreville · Lusaka · Marrakech · Nairobi · Oran · Niamey · Rabat · Tananarive · Tombouctou · Tunis
Déserts : Kalahari · Namib · Sahara
Fleuves : Casamance · Congo · Drâa · Gambie · Nil · Niger · Okavango · Oum Errabiaa · Sénégal · Zambèze
Lacs : Grands Lacs · Lac Nasser · Lac Tana · Lac Tchad
Reliefs : Atlas · Darfour · Hoggar · Kilimandjaro · Massif de l'Adamaoua · Massif de l'Aïr · Massif éthiopien · Monts Drakensberg · Monts Inyanga · Monts Loma · Monts Mitumba · Monts Muchinga · Mont Nimba · Tibesti · Piton de la Fournaise · Piton des Neiges



Histoire

Mansa Moussa, empereur du Mali au xive siècle
Histoire (Catégorie) : Chronologie - Esclavage - Diaspora - Panafricanisme
Anciens pays : Égypte antique - Royaume de Koush - D'mt - Pays de Pount - Royaume d'Aksoum - Empire du Mali - Royaume du Bénin - Biafra - Carthage - Côte-de-l'Or - Dahomey - Damaraland - Empire du Ghana - Haute-Volta - Hereroland - Royaume du Kanem-Bornou - Katanga - Kaokoland - Rhodésie du Nord - Rhodésie du Sud - Royaume du Kénédougou - Royaume du Kongo - Maurétanie - Nubie - Numidie - QwaQwa - Empire songhaï - Tanganyika - Zanzibar - Swahililand
Traite des Noirs - Traite musulmane - Malédiction de Cham - Commerce triangulaire - Maison des Esclaves - Colonisation - Empire colonial allemand - Soudan français



Culture

Économie

Politique

Société

Sport

 
Fairytale bookmark gold.svg Articles de qualité Fairytale bookmark silverstar.svg Bons articles
Le saviez-vous ?

Quiz 01
 - Quiz localisation des pays africains
  • L’awélé ou awalé est un jeu traditionnel répandu dans une grande partie de l’Afrique.
  • Ellen Johnson-Sirleaf, élue présidente du Libéria en 2005, est la première femme à devenir chef d’État en Afrique.
  • Pour la première fois, le Forum social mondial a eu lieu sur le continent africain, à Bamako, capitale du Mali, en janvier 2006.
  • Le Kilimandjaro est le point culminant de l’Afrique avec une hauteur de 5 895 mètres.
  • L’Afrique est le 2e continent le plus peuplé de la planète après l’Asie avec 912 657 153 habitants (2005).